Blog

Bienvenue sur les news d'antidote à Port Louis ! Cet espace est dédié à de courtes informations relatives à la vie du centre de plongée sous-marine et de randonnée palmée "antidote". Bonne lecture !

Vous pouvez :

- également écrire quelques mots sur notre livre d'or.

- nous suivre sur les réseaux sociaux : facebook, twitter, instagram, pinterest, google my business, you tube...

- vous inscrire à la "newsletter" pour être sur notre liste de diffusion. Vous avez manqué une newsletter, contactez nous, nous vous la transmettrons par mail.

Pour être informé des événements, sorties, bi-plongées à la Pointe de la Grande Vigie, formations... inscrivez vous sur le blog

Alors, n'hésitez pas...

  • Les jardins coralliens

    Si les sites de Port-Louis sont plutôt reconnus pour leurs arches et grottes, l'équipe du centre de plongée sous-marine antidote peut également vous emmener sur de très beaux plateaux coralliens.

    "le jardin créole", "le jardin d'Antigues", "le jardin de Petit-Canal" ... et bien d'autres encore.

    Venez découvrir ces mondes féériques où le temps d'une plongée vous vous laisserez bercer par les doux mouvements de la mer des Caraïbes. Peut être croiserez vous une raie léopard ou une tortue... peut être découvrirez vous une araignée décoratrice ou la monnaie caraïbe...

    Bonnes plongées...

    antidoteplongee guadeloupe

  • Pourquoi se former à Port-Louis ?

    Idéalement situé dans le Grand-Cul-de-Sac Marin, Port-Louis profite d'une eau claire et dont la température oscille entre 26 et 30° ; des conditions optimales pour favoriser une formation (initiale ou de perfectionnement) dans de bonnes conditions. Les séances de formation pourront se faire de la plage du Souffleur ou à partir du bateau. Le nombre de séances de formation indiqué est un minimum ; vous pourriez donc être amené à effectuer des plongées techniques supplémentaires selon vos aptitudes.
     
    La plongée est une activité sportive réglementée (Code du sport). Les formations technique et théorique sont indispensables pour une pratique en toute sécurité. A chaque niveau, des savoir-faire, des connaissances sont acquis (par exemple : apprendre à équiper son matériel et les gestes de sécurité pour les niveaux 1, assister un autre plongeur et s'orienter pour les niveaux 2, guider une palanquée pour les niveaux d'encadrement, enseigner pour les moniteurs). Votre formation finie, profitez de la richesse des fonds sous-marins. Plongez, Plongez et Plongez pour acquérir de l'aisance en fonction de vos prérogatives et pour le plaisir.
    antidoteplongee guadeloupe

  • Formations Nitrox

    En fonction de votre cursus ou de votre choix, le centre de plongée sous-marine et de randonnée palmée "antidote" propose différentes formations Nitrox :

    Plongeur Nitrox FFESSM

    Conditions : Niveau 1 ou équivalent, avoir effectué au moins 10 plongées dans la zone des 20m

    Plongeur Nitrox Confirmé FFESSM

    Pour découvrir d’autres possibilités (de 40% à l’oxygène pur)

    Conditions : Niveau 2 ou équivalent + plongeur nitrox, avoir effectué au moins 10 plongées dans la zone des 30-40m, avoir un ordinateur de plongée multigaz

    Enriched Air Nitrox SSI

    Condition : être Open Water Diver

    antidoteplongee guadeloupe

  • Des formations en biologie marine

    Envie de découvrir et/ou de comprendre le monde sous-marin, de donner un nom ou de savoir à quelle grande famille appartient tel ou tel animal, de savoir où "dénicher" la crevette pistoléro ou la délicate araignée décoratrice...

    Le centre de plongée sous-marine et de randonnée palmée antidote vous propose différentes formations en biologie sous-marine reconnue par la FFESSM, l'ANMP, SSI ou PADI  : la journée de découverte, le stage "éducation du regard ou plongeur naturaliste", le stage de perfectionnement.

    Ces formations s'adressent aux plongeurs, confirmés ou non, qui souhaitent soit mieux connaitre les habitants des fonds sous-marins des Antilles mais aussi d'ailleurs, soit animer leurs plongées en tant que guide de palanquée. Joëlle, formatrice fédérale en biologie 2ème degré, se charge de l'animation et de la validation de ces stages.

    antidoteplongee guadeloupe

  • antidote : centre ambassadeur Longitude 181

    Depuis sa création en 2013, le centre de plongée sous-marine et de randonnée palmée "antidote" adhére à l'association Longitude 181 Nature et est donc reconnu comme centre ambassadeur de la charte international du plongeur responsable.

    Quel est notre engagement ? antidote est un centre éco-responsable ; il favorise le covoiturage pour se rendre au port, a un récupérateur d'eau de pluie pour le rinçage du matériel, trie les déchets, utilise des gobelets réutilisables... Pour préserver les sites de plongées, antidote veille à utiliser les mouillages permanents quand il existe, remonte l'ancre grâce à un parachute de relevage, veille aux nombres de plongeurs sur site ainsi qu'à leur comportement (on ne jette rien, on fait attention à son palmage,...) , participe à des campagnes de chasse du poisson-lion...

    En tant que plongeur, vous pouvez aussi soutenir Longitude 181 Nature en adhérant et en adoptant la charte du plongeur responsable.

    Pour en savoir plus :

    Long181 newlogo couleur 700dpi

    Lire la suite

  • La grotte Amédien

    antidoteplongee guadeloupe

    Située entre la pointe Montagnier et Anse-Bertrand, la grotte Amédien est l'une des plongées que le centre "antidote" propose lors des sorties à la Pointe de la Grande Vigie. L'entrée de la grotte est peu profonde (environ 7-8m). A l'intérieur, une ambiance minérale s'offre à vous, allumez votre lampe pour profiter pleinement de cet atmosphère.

    antidoteplongee guadeloupe

    Après avoir visité cette grotte, la plongée se poursuit sur un jardin corallien peu profond (entre 7 et 15m), le bateau vous attend dans une petite crique d'eau turquoise... A bientôt pour de belles plongées chez "antidote"

  • La déshydratation en plongée

    Notre organisme est composé de 60 à 70% de liquide. L’eau, deuxième élément vital après l’oxygène, est contenue dans le sang, les cellules, dans les liquides dans lesquels baignent nos cellules. Cette eau :

    - Permet le transport de toutes les substances nutritives (oxygène, oligoéléments, hormones,…)

    - Participe aux échanges gazeux plus spécifiques à la plongée pour l’absorption et l’élimination d’azote si importants pour la décompression

    - Intervient dans la régulation thermique par la respiration et la transpiration

    - Facilite l’élimination urinaire des déchets et le travail des reins

    - Intervient dans la lubrification des yeux et des articulations

    - Contribue à tonifier les muscles

    - Permet de garder une peau élastique… 

    Nous éliminons quotidiennement  1L à 1,5L d’eau par les reins (urine), 0,5L par la peau (transpiration), 0,3L par les poumons (humidification de l’air inspiré), 0,2L par le tube digestif (selles).

    Pour compenser ces pertes, nos besoins habituels sont d’environ 2,5L  apportés par les aliments (0,7L) et les boissons (1,6L).

    Certains facteurs généraux viennent majorer ces besoins : la chaleur (exposition au soleil,...), des troubles gastro-intestinaux (diarrhées, vomissements), un effort, la pratique d’une activité sportive …

     En pratiquant la plongée, la déshydratation est amplifiée par :

    - Des variations thermiques (froid, vent, rayons du soleil)

    - Le port d’un vêtement en néoprène (transpiration)

    - Les phénomènes de régulation liés à l’immersion

    - La sécheresse de l’air inspiré (l’air comprimé est très froid et sec ; il nous faut le réchauffer et l’humidifier)

    Chez un plongeur, tout déficit en eau peut influencer davantage, de manière négative, ses adaptations physiologiques, diminuer ses aptitudes physiques et favoriser un accident de décompression. Si cette perte n’est pas compensée par un apport conséquent, elle peut en plus être redoutable pour les muscles, les tendons et les articulations. Un muscle déshydraté est moins souple, ses fibres peuvent casser (tendinite, claquage, déchirure musculaire). Trop souvent négligée, la  déshydratation est un facteur aggravant des accidents de décompression ou de leurs conséquences (augmentation de la viscosité sanguine provoquée et donc ralentissement de nos capacités à éliminer l’ensemble des déchets).

    Il faut donc BOIRE, avant même d’avoir soif par petites prises régulières :

    * 1 à 2 litres en temps normal

    * 2 à 3 litres par temps chaud, surtout si votre corps n’est pas habitué

    Et quelles boissons ? … de l’EAU, c’est la meilleure boisson (thé, café, alcool favorisent la sécrétion d’urine).

     "Je plonge, donc je bois"

    Deshydratation

  • Les dernières rencontres

    Ce début d'année 2017 a été riche en belles rencontres...

    Lire la suite