antidote : plongée en Guadeloupe

Les ascidies

Peu connue, les ascidies n'en sont pas moins passionnantes.

Souvent confondues avec des éponges, les ascidies vivent fixées au substrat par une base ; à l'autre bout, on trouve 2 siphons. L'eau est aspirée par le siphon inhalant ou siphon buccal, traverse un filet branchial dans le corps où la nourriture et l'oxygène sont retenus et passe ensuite par le siphon exhalant ou cloacal. Une ascidie de 8cm peut, grâce à son système, filtrer 100 litres d'eau par jour.

La forme du corps et la taille varie d'une espèce à une autre : de quelques millimètres à plus de 10 cm.

Au toucher, les siphons se referment rapidement ce qui permet de les différencier des éponges. 

 

Sources : Découvrir la mer des Caraïbes et l'Atlantique tropical (S. Weinberg) - Invertébrés coralliens (P. Humann)

Ascidies simples

Ascidies composées

Ascidies coloniales

Sur quels sites peut on les trouver ?

Comme ce sont des animaux fixés, il faut les chercher où il y a des supports (plateau récifal, épaves, piliers de pontons dans les ports...) et où il y a des mouvements d'eau (passe, chenal...).